Le blog de François ARNAUD

02 avril 2006

Téléchargement

Bon, j'avoue en avoir un peu marre du CPE. Chirac a pour moi été ridicule en prenant comme souvent une posture frileuse qui mécontente moins mais qui ne contente personne. La démocratie est plus mise à mal par cette intervention que par l'utilisation du 49.3. C'est étrange mais nous n'entendons plus ceux qui se battaient contre le cpe car pas démocratique...Ceux là ont une conception limitée de la démocratie: elle est érigée en socle de notre société lorsqu'elle va dans leur sens, elle devient gênante lorsqu'elle crée une loi qui ne leur convient pas !

Nouveau thème qui j'espere vous intéressera autant que le cpe: LE TELECHARGEMENT de musique ou de films sur le net !

kazza

Le téléchargement de titres sur le net est plus qu'une mode c'est simplement un nouveau moyen de consommer. A partir de là, il semble indispensable de poser comme préalable l'utilisation du net et même de l'échange comme moyen de consommation. Le combat pour le disque est perdu et hors sujet car le CD ou du moins l'achat de disque est derriere nous. Le combat des majors est uniquement conduit par la volonté de rester sur un business qu'elles maitrisent. Les grandes majors (virgin est une exception) ne sont pas armées pour vendre sur le net où la concurrence est déja bien établies. Elles se sont fait surprendre et tentent de retarder l'avénement du futur mode de consommation.Internet et la musique sans support matériel sont désormais incontournables !

Le problème majeur concerne les artistes. Comment assurer la création sans une rémunération juste des artistes? Comment protéger la création et les droits d'auteur? Le téléchargement est réellement dangereux pour les artistes peu connus qui ne peuvent pas vivre de produits dérivés ou de contrats publicitaires.

Est-il toutefois normal de payer 25€ pour un CD de 12 titres?

Licence globale, achat en ligne, location de la musique, autant de réponses qui sont mises en avant. La France n'est-elle pas ridicule en essayant de légiférer sur une pratique mondiale immatérielle et donc sans aucune frontière?

Le débat est lancé j'attends vos commentaires, j'espere qu'ils feront avancer le débat....

François ARNAUD

Posté par quico à 19:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]


19 mars 2006

Droit de réponse: Cpe

Vos commentaires ont été très intéressants et ont enrichi le débat. Pour répondre à merko le but de ce blog n'est pas de diffuser des idées orientées mais de lancer des thèmes de discussion pour que les opinions se confrontent. C'est ce qui se passe avec ce premier sujet et j'en suis ravi.

Pourquoi ne pas regarder le Cpe sans arrieres pensées idéologiques? Je regarde le CPE avec pragmatisme en me demandant s'il peut ou non améliorer la situation sur le marché de l'emploi. Ce n'est pas une solution miracle, mais personne ne le présente comme cela. C'est une mesure qui tente de réduire les rigidités sur ce marché. Les employeurs ont besoin de flexibilité, il faut faire évoluer les mentalités: un emploi à vie ça n'existe plus ! C'est en favorisant la mobilité que nous pourrons stimuler notre économie. Le MEDEF ne critique pas le CPE parce qu'il va dans le mauvais sens mais au contraire parce qu'il ne va pas assez loin.

Deuxième thème qui m'interpelle dans les commentaires des opposants au Cpe c'est l'idée d'injustice. Est-il juste de ne pas pouvoir licencier un salarié qui, disposant d'un CDI sécurisant, ne met plus de bonne volonté alors que des jeunes motivés demandent une chance? Ma conception de la justice est de traiter de manière inégale des situations inégales. Être juste c'est donner à chacun ce qu'il mérite. C'est par ce mode de pensée que l'on peut relancer la responsabilité individuelle, relancer la prise d'initiative, relancer la volonté d'entreprendre. En adaptant ce raisonnement au marché du travail, il semble nécessaire de donner aux chefs d'entreprise la possibilité d'être juste. Comment? En pouvant se séparer d'employés qui ne mettent pas de bonne volonté dans leur travail mais aussi en ayant la possibilité de rétribuer davantage les salariés qui s'impliquent et qui sont efficaces dans leur travail.

Vos commentaires sont plus que jamais les bienvenus pour échanger sur ce thème...

François ARNAUD

Posté par quico à 15:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

16 mars 2006

Cpe

cpe1

Premier message et déja un sujet bouillant à évoquer: le cpe.

Les étudiants sont dans la rue, enfin quelques étudiants sont dans la rue. Comment ne pas nuancer la mobilisation lorsque l'on connaît les rouages d'une telle grêve? Des professeurs qui poussent à manifester, un effet de groupe et la pression de leaders, des lycéens qui profitent d'un mouvement pour ne pas assister aux cours... toutes ces raisons font que le mouvement semble largement amplifié. Je reconnais que ce genre de raison est commun a beaucoup de mouvement de masse et qu'il fait partie de la manifestation. En revanche, comment ne pas s'insurger contre ceux qui bloquent les universités. Comment ne pas s'insurger contre ceux qui brûlent les livres a la Sorbone? Comment ne pas s'insurger contre ceux qui terrorisent les étudiants non grévistes? Ainsi une minorité a t-elle la possibilité de bloquer une sorte de "majorité silencieuse".

Je ne compte pas m'attarder sur ce théme qui éloigne le débat du vrai théme à savoir l'emploi.

Pourquoi ne pas donner une chance à ce contrat? Je ne vais pas revenir sur ce que l'on peut entendre partout comme arguments et contre-arguments, je vais plutôt parler de ce que je conçois comme la clé du cpe: le coût du recrutement. Un entrepreneur qui emploie un jeune sans qualification doit passer un temps considérable à le former, à l'intégrer à l'entreprise. Ce temps a un coût. Le recrutement en lui même a aussi un coût: il faut publier une annonce, payer un chasseur de tête, trier les candidature ou encore faire passer des entretiens.

Bref tout ça pour dire que si un jeune convient au bout de la fameuse période de deux ans, sachant qu'il lui a fallu en moyenne six mois pour être performant à son poste, quel est l'intérêt pour l'employeur de se séparer de son bon élément?

Je ne vais pas faire un plaidoyer pour le cpe mais j'attends vos remarques et vos commentaires pour débattre et échanger. C'est tout l'objectif de ce blog que je souhaite ouvert et riche.

François ARNAUD.

Posté par quico à 19:49 - - Commentaires [13] - Permalien [#]