16 mars 2006

Cpe

cpe1

Premier message et déja un sujet bouillant à évoquer: le cpe.

Les étudiants sont dans la rue, enfin quelques étudiants sont dans la rue. Comment ne pas nuancer la mobilisation lorsque l'on connaît les rouages d'une telle grêve? Des professeurs qui poussent à manifester, un effet de groupe et la pression de leaders, des lycéens qui profitent d'un mouvement pour ne pas assister aux cours... toutes ces raisons font que le mouvement semble largement amplifié. Je reconnais que ce genre de raison est commun a beaucoup de mouvement de masse et qu'il fait partie de la manifestation. En revanche, comment ne pas s'insurger contre ceux qui bloquent les universités. Comment ne pas s'insurger contre ceux qui brûlent les livres a la Sorbone? Comment ne pas s'insurger contre ceux qui terrorisent les étudiants non grévistes? Ainsi une minorité a t-elle la possibilité de bloquer une sorte de "majorité silencieuse".

Je ne compte pas m'attarder sur ce théme qui éloigne le débat du vrai théme à savoir l'emploi.

Pourquoi ne pas donner une chance à ce contrat? Je ne vais pas revenir sur ce que l'on peut entendre partout comme arguments et contre-arguments, je vais plutôt parler de ce que je conçois comme la clé du cpe: le coût du recrutement. Un entrepreneur qui emploie un jeune sans qualification doit passer un temps considérable à le former, à l'intégrer à l'entreprise. Ce temps a un coût. Le recrutement en lui même a aussi un coût: il faut publier une annonce, payer un chasseur de tête, trier les candidature ou encore faire passer des entretiens.

Bref tout ça pour dire que si un jeune convient au bout de la fameuse période de deux ans, sachant qu'il lui a fallu en moyenne six mois pour être performant à son poste, quel est l'intérêt pour l'employeur de se séparer de son bon élément?

Je ne vais pas faire un plaidoyer pour le cpe mais j'attends vos remarques et vos commentaires pour débattre et échanger. C'est tout l'objectif de ce blog que je souhaite ouvert et riche.

François ARNAUD.

Posté par quico à 19:49 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


Commentaires sur Cpe

    François françois....

    Salut coco,

    On ne peut pas faire comm s'il n'y avé personne dans la rue. Quand il y a près d'un million de personne ds la rue, qu'il soit jeune ou vieu... La manifestation est un droit il est utilisé. Qd tu dis que se sont les gens qui bloquent les facs qui terrorisent ceux qui veulent étudier, c faux, ce sont les non gréviste et anti blocage qui foutent la merde ds les fac... ce sont eux qui attaquent ac d bombes lacrimo... Certes je ne suis pas forcèment pour bloquer les lieux d'apprentissage, mais d'un autre côté, le gouvernement n'écoute pas le milliers de personnes qui manifestent, il faut bien se faire entendre.
    Pour parler du cpe en soit mm, il n'a pas été voté ds les regles de l'art. Le gouvernement force toute les portes, de villepin ne veut pas céder... On se retrouve ds une situation où le gouvernement élu ne correspond plus aux demande des français...
    Ensuite, on entend dire que ce ne sont pas les jeunes concerné qui sont s la rue... Pt ê, après tout je ne c pas, mais est ce que qq1 a entendu ou lu ds les journaux, la tv, ou autre média, un nombre important de jeunes dire je n'attend que le cpe?? NON...
    Pour finir, et ce n'est pt ê pas un argument très pesant, mais il me semble pertinent: si De villepin ne recule pas il va se rettrouver à la télé au 20h en devant annoncer le retrait du cpe, car un jeune sera mort ds les manifs...
    Voili françois, ton premier com.
    Biz

    Posté par farfade, 16 mars 2006 à 20:16 | | Répondre
  • Avec toi, François...

    Salut François!

    Et bien, ça fait plaisir de trouver quelqu'un qui pense enfin comme moi!Bien évidemment, le CPE n'est pas la solution à tous les miracles... Bien évidemment, le chômage des jeunes ne va pas disparaître d'un coup de baguette magique... Bien évidemment les jeunes devraient réfléchir avant de manifester...

    Le CPE, on doit lui donner une chance. C'est un pari: ce sera peut-être un échec, mais cela vaut le coup d'être tenté. Lorsque je vois tous ces jeunes dire que l'on légalise la précarité, je ne peux que m'insurger contre cette vision des chose. Est ce une volonté de développer l'emploi précaire que d'allonger la période d'essai. Bien évidement, NON. Et là, je te rejoins parfaitement François. L'employeur a besoin d'être rassuré: il n'embauchera que s'il est sûr de pouvoir se défaire de son salarié si celui ci n'est pas à la hauteur de son job. Est ce une honte de penser cela? Assurément répondraient ces manifestants. Moi je dis NON.

    L'entreprise existe afin de produire des bénéfices. Elle l'expression d'un contrat entre tous ces membres: je travaille donc je reçois un salaire. Si je ne travaille pas, je ne mérite pas ce salaire. Si je ne mérite pas ce salaire, l'employeur doit être en mesure de me licensier. Scandale dira t'on! Non: JUSTICE.

    Toute personne ne réalisant pas son travail correctement est une charge pour l'entreprise. Elle ne créée pas la valeur ajoutée escomptée. Qui va en pâtir? Tout le monde, les salariés eux-mêmes. Ce déficit de valeur ajoutée, ce sera autant de moins pour l'intéressement en din d'année.

    Beaucoup diront que le jeune salarié est à la merci de son patron. Quel est l'intérêt pour une entreprise de former un jeune si celle ci ne reçoit pas de retour sur investissment? C'est une hypocrisie de dire que les employeurs changeront de salarié tous les 2 ans, pour bénéficier de ce CPE. Quel chef d'entreprise, quel DRH serait assez fou pour penser cela?

    Un jeune devient opérationnel après 3 mois à un poste. Il atteint vraiment sa période de croisière entre 6 et 9 mois. Un an après son embauche, le salarié est intégré à son équipe. L'enlever fragiliserait l'ensemble de l'équipe. Aucun DRH sensé ne serait prêt à prendre ce risque.

    Alors pour conclure, cessons ces bavardages inutiles. Voici la véritable question que l'on pourrait poser aux jeunes qui manifestent: Qu'est il préférable? Un jeune avec 1 CPE, ou un jeune au chômage?

    A vous de voir...

    Benoît

    Posté par Benoît, 16 mars 2006 à 21:41 | | Répondre
  • Alors eux...

    Bon...comment commencer,il y a tellement de choses à dire.Sous peine de m'enerver, je serai bref.Deja, vous dites que c'est normal qu'un employeur "utilise" ses employés:ca c'est sur qu'en réagissant de cette manière soumise, on tombe dans un engrenage inévitable qui ne peut que porter préjudice a la liberté des salariés et accroitre l'omnipotence des patrons.
    Bref, le CPE: 1)Il a été appliqué suivant le fameux article 49-3, vous savez ce bel article qui permet de voter une loi meme si on est seul contre des milliers d'opposants(certains faisant partie de l'UMP).Des lors, que le contrat soit bon ou non, c'est pas normal de baisser la tete comme ca et de faire ce que Villepin veut bien nous faire faire! 2)C'est facile de dire "élevons le débat,sortons des sentiers battus,voyons plus loin...".Ben non,il ne faut pas oublier que l'une des clés du CPE est de rendre le marché du travail encore plus flexible via notamment des embauches parait il facilitées (ce qui implique bien sur des licenciements facilités), le tout ajouté à des primes de licenciement encore moins importantes que celles que l'on recoit quand on quitte un CDD.Bref, je vois pas en quoi, l'embauche est facilitée...Employer en CDD est deja precaire, c'est peut etre assez!
    PS: Visiblement, après la propagande sarkozyste, vous vous lancer dans la propagande De Villepin!En gros, vous etes en course pour la presidentielle non?! OK, message reçu, va y avoir du sport (Dedicace Motion N°5 PS!!!!

    Posté par Merko Gaucho, 17 mars 2006 à 10:41 | | Répondre
  • les rats !!!

    Ils ont osé le faire!!! Honte à vous, maintenant vous passez pour des mecs qui n'osent s'exprimer que par internet sans aller remonter les bretelles de vos "ennemis", ceux qui ont les couilles de dire non au CPE. Bande de mangeuses de boules! Vous voulez jouer aux capitalistes alors que vous ne connaissez rien au monde de l'entreprise; vous tentez de vous mettre dans la peau d'un "DRH sensé"...quelle blague!!!Que connaissez vous à la RH à part que "le bon managueur doit être à l'écoute de ses collaborateurs et installer des boites à idées" Je le répète : vous me faites penser à des mangeuses de foutres! En sus je dirai que les chiffres imaginaires font rire la plèbe et les vrais capitalistes...Oui c'est bien tu connais ta table de 3...
    Enfin arrêtons ces bavardages : que faut-il?
    Un jeune au chômage car il a pas baissé son froc ou un rat comme vous en CPE dans 2ans, loin de vos illusions?
    Le Bon Père Dodu

    Posté par Père Dodu, 17 mars 2006 à 10:59 | | Répondre
  • Père Dodu

    Cher Père Dodu!

    Honte à toi!
    Tu oses nous dire que l'on règle nos comptes par internet, mais tu te sens obligé de dissimuler ton nom sous un pseudo pourri. Mais bon, veille également à soigner ton vocabulaire. Ici, on échange sur des idées donc pas d'argument ad hominem SVP.

    Quant à nos connaissances de RH, je te remercie mais bon on peut avoir un peu plus de connaissance que les simples cours de base que l'on peut recevoir.

    Quant aux chiffres imaginaires, si tu lisais Managéris de temps en temps, tu verrais qu'ils n'ont rien d'imaginaire.
    Dans la vie, c'est l'expérience qui compte: si connaissais des personnes qui entrent ou viennent d'entrer, ou même des personnes justement DRH, ça te paraîtrait pas si débile.

    Benoît

    Posté par Benoît, 17 mars 2006 à 15:29 | | Répondre
  • Idéologie, quand tu les tiens ...

    Comme vous le savez, je suis relativement engagé politiquement, je ne suis pas pour autant

    anti-capitaliste, l'appât du gain reste, à mon sens le meilleur moteur de la croissance.


    Ce qui me gène avec ce Blog, Francois, c'est tout simplement qu'il s'y profère, immondices

    et contre-vérités à foison.

    Non, le CPE ne relancera pas l'emploi, tout simplement parce qu'il n'est pas fait pour celà

    : pour faire baisser le chômage, il faut stimuler l'activité économique, ce n'est pas en

    mettant à disposition des employeurs, sur le marché du travail un contrat d'une précarité

    affligeante, que l'on crééra la dite activité, que l'on suscitera le besoin d'embaucher.

    La logique du gouvernement Villepin nous apparaît clairement désormais : Saper le droit du

    travail, et détruire les espoirs d'une génération.

    La mesurette qu'est le CPE ne traitera pas les maux profonds dont est frappée la France

    aujourd'hui, chômage, et crainte d'une jeunesse quant à un avenir qui s'annonce pour le

    moins morose. Nul ne peut interdire à quiconque de clamer son indignation, des badauds

    crient, certes, des manifestants réclament, Un million de jeunes se soulèvent, peut-on le

    leur interdire, comment même ne peut-on pas entendre qu'ils ont peur ?

    Le problème du CPE est qu'il condamne à la précarité tous les jeunes éjectés du système

    scolaire sans diplôme ou sans formation, tous ceux dont l'expérience est peu valorisable,

    ce, précisément car, comme tu le dis Francois, il revient moins cher d'embaucher en CPE que

    d'embaucher en CDI.

    Pire, le passage en force de Villepin qui utilise le 49-3 pour légiférer sur un contrat dont

    personne ne veut, pas même une partie de la majorité sonne comme un déni complet de la

    démocratie parlementaire. De quoi accenturer encore le ressentiment de cette génération vis

    à vis d'un gouvernement qui méprise le fonctionnement même de nos institutions.

    Cette crainte dont je parle plus haut, c'est certain, ne vous taraude pas vous, qui êtes en

    école de commerce et qui êtes assurés d'un avenir confortable, car même si vous êtes

    embauchés en CPE, vous aurez toujours les moyens de faire vos preuves, de mettre en avant

    votre expérience et votre formation, d'autres NON

    A bon entendeur Salut

    Benjamin Alias BeTdeOuF

    Posté par Betdeouf, 17 mars 2006 à 17:41 | | Répondre
  • CPE, pour quoi ?

    Quand un leader du MEDEF annonce que le CPE ne diminuera pas le chômage des jeunes, quand les principaux patrons français annoncent qu'ils ne l'utiliseront pas, quand les autres pensent signer des CPE au lieu de prendre de l'intérim (Challenges du 9 mars), pour quoi faire le CPE ??

    Posté par François, 19 mars 2006 à 03:01 | | Répondre
  • nostalgie du printemps...quand tu nous tiens!

    salut François et bravo pour ton blog.

    Je souhaite m'exprimer à propos de ces pseudo mouvements de jeunes et de la stupidité de leurs formes. Il est nécessaire en effet de laisser la parole aux jeunes, et la grève peut en effet être un bon moyen. Mais attention à ne pas tomber dans la stupidité voire une nostalgie du passé.
    En effet, le blocage des universités est quand même franchement pitoyable ( d'ailleurs quand on voit les gens à l'initiative de ces mouvements on se rend vite compte que le fait d'avoir cours ou non ne change rien pour eux...) sachant qu'il n'y a pas réellement une majorité d'étudiants en faveur ou contre le Cpe: seuls 45% des jeunes de 15 à 25 ans pensent que le CPE va contribuer à accroître la précarité... alors laissons le droit à chacun de s'exprimer mais aussi d'étudier.

    Et puis, c'est tellement facile de faire sécher les cours aux lycéens...on l'a tous fait mais peu d'entre nous (moi inclu) pensaient véritablement faire changer les choses, on cherchait plus à vivre une nouvelle expérience, sécher les cours et faire comme à la télé, avouons-le.

    "faire comme": c'est le centre du débat dans ces mouvements de jeunes: chaque année c'est la même chose, les jeunes sont dans la rue et on annonce un nouveau Mai 68... " on a pas vu un tel mouvement depuis Mai 68". Autant les jeunes que les médias veulent voir dans ces mouvements un nouveau Mai 68: on souhaite vivre ce que nos familles ou les médias nous ont tant de fois raconté. On dresse alors des barricades, on reprends les mêmes slogans... Peut-on franchement penser que des barricades dans les rues de Paris servent à quelque chose à notre époque? auraient-ils peur que l'armée française viennent en rang baïonnette au canon? On ne peut que conseiller de revoir leur stratégie de com...

    Au fait Merko, moi je fais pas de la propagande Villepin... je suis plutôt Sarko lol.

    Posté par le joker, 19 mars 2006 à 11:05 | | Répondre
  • bravo François pour ton blog...

    Bravo François, je partge ton avis et tes questionnements quant à la situation sur le CPE. J'apprécie le fait que tu es ouvert aux remarques des autres et que tu ne restes pas fermes sur tes pensées. La tolérance et l'écoute sont très importants, malheureusement certains en manquent beaucoup... (je pense qu'ils se reconaîtront). Il ne faut pas dévier sur des aspirations politiques, mais traiter le problème objectivement, face à la situation économique et sociale actuelle. Je vais lire les remarques faîtes et peut être que je réagirais plus tard.
    MAis me problème c'est que les gens ne sont pas assez informés sur ce CPE et que l'on en vienne à des perceptions et des interprétations individuelles.

    Posté par jennifer, 20 mars 2006 à 13:08 | | Répondre
  • Charges sociales

    Ce que j'ai un peu de mal à digérer avec le cpe, c'est qu'on ne place que les jeunes comme variable d'ajustement, sans que l'Etat décide - de son côté - de faire un effort pour l'emploi. Pour moi, 2 des freins majeurs à l'embauche pour un patron sont l'importance des charges sociales, et la peur de ne pouvoir licencier le salarié par la suite, s'il est mauvais ou a cause de la situation économique. Je ne suis pas un fanatique anti-cpe mais je pense que c'est également à l'Etat de faire un effort en réduisant les charges sociales, et pour cela en coupant dans les dépenses de l'Etat, comme en réduisant le nombre d e fonctionnaires dans certains postes où ils sont en surnombre et surpayés. Il n'est pas normal que les jeunes doivent payer le prix de cette politique, sans que l'Etat ne fasse aucune concession à son niveau.

    Villepin est un haut-fonctionnaire, il n'a jamais été élu et il ne sait pas ce que c'est que de devoir agir en conformité avec l'opionion générale. Il ne comprend pas que son travail ait à être discuté, ce n'est pas une manière d'agir, c'est clair...

    Posté par samuel lepechoux, 20 mars 2006 à 14:47 | | Répondre
  • Comment foncer encore plus vite dans le mur...

    Le CNE n'a créé aucun emploin pourquoi le CPE le ferait-il?

    Pour la fin 2005:

    "Il y a eu 14.000 emplois créés au dernier trimestre, alors qu'il y a eu 350.000 CNE. Cela n'a créé aucun emploi et ce contrat s'est substitué à des contrats qui auraient existé de toute façon."

    Pour début 2006:

    "Alors que la baisse de la population active, l’augmentation sensible des radiations administratives (2.000 de plus en Janvier) et la réduction des durées d’indemnisation devraient mécaniquement engendrer une baisse du chômage, ce dernier augmente nettement au cours du mois de Janvier (+16.300).

    Le recul très net des offres d’emplois (-6,1%) et des sorties de l’ANPE (-4,1%) démontre clairement que les 333.000 CNE signés ne sont pas synonymes de créations d’emplois mais relèvent d’un effet de substitution au détriment des CDI"

    Au total l'effet d'aubaine atteint 71% (Gaelle Le Guirriec devrait se toucher avec)
    Donc les CNE qui ont été signés ne l'ont été que parce qyu'il existait une offre de CDi avant le vote de la loi! Le gouvernement ne cherche pas à réduire le chômage réel mais plutôt le chiffre INSEE, en déguiisant une nouvelle fois le chômage!
    Par ailleurs, depuis quelques semaines les dossiers aux prud'hommes s'empilent, et un premier patron a été condamné pour abus de CNE (17 500euros de dommages et intérêts) ...
    Je sais pas si tu as également assisté au reportage en caméra caché de France 2, où une journaliste qui avait pourtant des comptes bien remplis s'est faite passer pour une employée en CNE, et ben 2 banques = 2 refus de prêt (motif: attendez la fin de la periode d'essai, ou alors vous nous autorisez à saisir votre logement si vous ne pouvez plus payer)! L'Etat n'a aucun moyen de pression sur les banques, comme sur les propriétaires d'ailleurs! S'ils estiment que le CPE-CNE est une garantie insuffisante, tu n'auras aucun recours!
    Le gouvernement se trompe sur toute la ligne, et se permet de mentir aux français en leur annonçant des mesures qu'ils ne sont pas en capacité de prendre!
    C'est sûr qu'agir en:
    - mettant en place un contrat qui est une abérration économiquement parlant dans un plan de réduction du chômage
    - ne se concertant pas au préalable avec les partenaires sociaux et avec les principaux interressés
    - passant en force à l'assemblée (CNE par ordonnance, CPE par 49-3)
    - remettant en cause des acquis sociaux de longue date
    - ne tenant aps compte de l'avis de la population
    ... c'est très profitable !!!

    La politique générale du gouvernement trouve sa meilleure ilustration par l'affaire du Clémenceau: on fait à la va-vite (retraites, sécu, ...) et on étudie les conséquences après... On en a vu le résultat!
    On ne règlera pas le problème du chômage des jeunes (qui, soit dit en passant, est le même dans tous les pays occidentaux, voir chiffres donnés précédemment) comme celui des séniors, en quelques semaines! Les décisions d'une telle importance doivent être prises:
    - en concertation avec tous les spécialistes et les intéressés
    - en les essayant avant de les adopter (pour le coup, l'instauration de "loi assorties de periodes d'essai de 2 ans" serait profitable) afin de voir avec un recul minimum si la loi est viable économiquement parlant et agit dans le sens souhaité.
    Et rappelez vous, même avec toutes ces manipulations, en janvier, + 16000 chômeurs à l'indice INSEE! (6è mois d'application du CNE pourtant)

    Que faudrait-il faire aujourd'hui?

    Les patrons ne peuvent pas embaucher, ou ne veulent pas embaucher. Je pense notamment à ceux des grandes entreprises, qui ont enregistré en France cette année des bénéfices en nette augmentation, résultat entièrement redistribué la plupart du temps aux actionnaires (merci les fonds de pension américains et britanniques, qui ont mis à la mode les 15 % de rentabilité sur investissement par an).

    Les charges? Une excuse de plus en plus bidon. une enquête des plus fiable réalisée il y a quelques mois montre qu'en cas de baisse des charges, les patrons investiraient ailleurs que dans l'embauche.

    Source: http://www.lexpansion.com/art/6.0.116631.0.html

    "Notons en outre que le chômage des non-qualifiés s'explique sans doute aussi par une inadéquation structurelle de leur qualification aux besoins des entreprises. Dans ces conditions, l'efficacité d'une politique consistant en une baisse des coûts portant sur les bas salaires serait fortement atténuée et risquerait d'engendrer des effets d'aubaine importants pour les entreprises. En outre, les travailleurs non qualifiés sont relativement substituables de sorte que des mesures ciblées de réduction des charges sociales peuvent favoriser certains d'entre eux au détriment de ceux qui ne correspondent pas précisément aux conditions d'exonération. Dans ce cas, la baisse des charges sociales est à l'origine d'effets de seuil et il n'y a pas de création nette d'emplois. "

    Source: http://www.senat.fr/rap/r98-483/r98-48347.html

    Que faire alors? Supprimer le SMIC et se retrouver avec des travailleurs pauvres à l'américaine, qui vivent dans la rue alorsils ont un CDI?

    La solution est simple: réformer éternellement le code du travail n'est qu'une perte de temps, il faut tout simplement créer de l'emploi en France. Comment expliquer que la France est la première destinatrice au monde d'IDE, et que le nombre de création d'emplois stagne?

    Il faut à tout prix que certaines entreprises comprennent qu'en ne vivant que pour l'actionnariat, le système n'a aucune issue et aucun sens, comme le dit, dans "Le capitalisme total", Jean Peyrelevalde. Car outre l'emploi, ce système a des conséquences catastrophiques au niveau environnemental par exemple.

    Dernière remarque pour terminer: pour ceux qui diraient que c'est mieux qu'un CDD, n'oubliez pas que le CDD on sait quand ça commence mais on sait aussi quand ça se termine, ce qui permet d'anticiper notre futur... Et pour ceux qui diraient que c'est mieux que de rien faire politiquement parlant, je réponds, et ceci est également valable pouyr la réforme des retraites où l'on avait encore 40 ans de réflexion devant nous, et la réforme sur la sécurité sociale également: mieux vaut ne rien faire et réfléchir, qu'agir et bacler.
    Bonne soirée

    Posté par Bruce, 20 mars 2006 à 17:30 | | Répondre
  • Cher Benoit,
    tu gazes un peu trop à mon gout et mon pseudo n'a pas pour but de me cacher. Tu sais très bien qui est derriere tout ça.
    Je prend un peu de mon temps libre pour te parler car ta remarque me crispe...En effet tu recraches des chiffres sans croiser les informations!C'est bien tu lis de la presse de "would be" cadre mais il n'y a pas que ça fg.Si tu lisais des articles dans de la presse plus objective tu comprendrai vite fait que ta table de 3 sens le foutre!!(Oups g di un gros mot...)
    D'autre part tu parles de carences cognitives dans le domaine de la RH mais tu n'imagines pas a quel point je te croque dans ce domaine. Je pense que tu ne paux pas être mieux entourré que oim! Donc le point de vue du DRH je le connais et tu peux dire de la merde aussi sans le savoir!
    Sans rancune, Le Bon Père Dodu

    Posté par Le Bon Père Dodu, 22 mars 2006 à 14:12 | | Répondre
  • Cher Bon Père Dodu,

    Je te rassure, je ne prétends pas avoir des connaissances illimitées en RH! (sinon je ne serais certainement pas là!!!). J'essaie tout juste de me renseigner dans des magazines et surtout auprès de personnes de ma famille qui exercent ce métier. Après, j'essaie de me faire une opinion. Comme tu l'auras deviné je suis proche de l'UMP; cependant, je garde toute ma liberté de pensée, je te rassure...

    Mais bon, je suis une personne qui a des convictions personnelles et j'ai donc tendance à m'emballer; donc si tu vois des coquilles dans mes pensées... les remarques sont les bienvenues!

    Au plaisir d'avoir fait ta connaisance,

    Benoît

    Posté par Benoît, 23 mars 2006 à 02:04 | | Répondre
Nouveau commentaire